Supernova : La Lettonie ou ce pays qui ne me hype pas

Comme les Pays-Bas et la Macédoine du nord, la Lettonie enchaine les éliminations en demi-finale dont le record consécutif vu leur historique est de 6 fois entre 2009 et 2014 avec une accalmie avec les productions Aminata de 2015 et 2016 (Elle a écrit la chanson de Justs) mais depuis, les vieux démons hantent le pays avec plusieurs bottom 1.

Chansons pas remarquables voire atroces comme Samanta Tina, manque d’intérêt de la LTV, etc, ce pays ayant connu un début glorieux avec une victoire a la clé en 2002 semble avoir perdu la recette du succès qui hante ce pays baltique.

Pour tout vous dire, j'ai un peu maté leur séléction en 2018 et 2020 (Pour savoir si Still Breathing allait l'emporter a mon grand malheur) mais rien ne m'attirait.

Cette année, 16 musiques tenteront de décrocher l'honneur de représenter le pays en Italie mais est-ce que comme d'habitude, ils font acte de présence rien de plus ou se sont remis en question ? Écoutons ce cru letton.

Bermudu Divsturis – Bad : Progression frustrante en terme d'EDM comme le drop alors qu'il y a mieux dans le genre.

Markus Riva – If you're gonna love me : L'eternel revenant de cette séléction avec une chanson vraiment qui vaut pas le détour pour un kopeck.

Aminata – I'm letting your go : Pas ma came malheureusement mais en soi, ca reste potable

Bujans – He she you and me : Je pensais pas trouver quelqu'un au niveau de Samanta Tina eh ben si. Je le remercie pas d'avoir gâché 3 minutes de ma vie tellement c'est amateur.

Citi Zeni – Eat your salad : Je kiffe ma race cela dit, je sais pas si les lettons oseront propulser ca loin dans la compét.

Inspo – A happy place : Un peu transparente sur les bords, elle se démarque par sa progression acoustique au début avec une fin rock


Miks Dukurs – First love : Pas remarquable

Beatrise Heislere – On the way home : Bonne prod Synth-pop bien qu'un peu faiblarde dans l'ensemble qui mériterait d'etre plus impactant.

The coco'nuts – In and out of the dark : BOARF

Kato – Promises : Ca ne me fait ni chaud ni froid

Elina Gluzunova – Es pabiju tur : Pas mal du tout, de ce que j'ai écouté ca va dans le haut du panier

Mes Jus Milam – Rick Bich : Ca partait bien mais c'est trop répétitif pour que j'accroche au délire (Ils ont mis de l'Italien au pont au cas ou ils sont séléctionnés et je trouve ca bien senti)

Linda Ruseniece - Pay my own bills : Pourquoi pas mais je passe un peu a côté

Raum – Plans : Ca fait son job correctement

Zelma – How : Pas mauvais mais rien d'extraordinaire

Patriks Peterson – Can't get you Outta my head : Comme les autres, pas envie de réécouter ca a donf tellement elle ne m'inspire rien.

Bilan : Eh ben, je ne m'attendais a rien mais je suis déçu. En effet, la plupart des musiques sonnent comme une démo ou nécessitent un revamp pour les rendre plus compétitifs si elles sont choisies pour l'ESC.

Si Aminata semble le choix normal pour espérer une finale, mon préféré est Eat your salad bien que celui-ci n'aura malheureusement aucune chance.

 Au fait, du moment que Sammy ne met plus un pied a cette NF sans projet qualitatif, ce sera mieux. Sérieux, ses 2 essais pour Rotterdam ont été des pures tortures auditives et que j'étais tellement content de sa dernière place en DF bien que pour la personne, un peu décu.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une idée personnalisée d'E2/VR

Si nous analysions les favoris de 3 ex-participants pour 2022 ?

L'histoire de la relation entre France TV et l'Eurovision