Le Melodi Grand Prix >>>>> Le MelodiFestivalen

Le Melodi Grand Prix est un peu l'équivalent du Melfest Norvégien avec plus de diversité dans les propositions selon les années. La NRK a vendu du reve l'an dernier avec 2 grosses masterclass aka Jorn et Blasemafian pour ma part tandis que les eurofans ont adoré Monument de Keiino qui par furie ont atomisé le gagnant Tix ayant fini 18ème a Rotterdam + une histoire d'amour avec Efendi tellement forte qu'ils vont refaire un gars une fille.

Cette année, seulement 2 chansons dans la langue native du pays et système des 4 dfs + Wildcard retenu par rapport a 2021.

La Norvège a t-elle mis les grands moyens pour Turin pour renouer au top 10 ? Nous allons écouter tout ca.

Mira Craig – We still here : L'intro était prometteuse mais l'ensemble est ultra répétitive a croire que dans les sonorités, les producteurs veulent refaire du Qele Qele mais c'est raté. Dommage parce que ca aurait pu faire mieux.

Frode Vassel – Black flowers : Une bonne production pop-rock qui manque toutefois d'un truc pour se dire « WOAH »

Trollfest – Dance like a pink flamingo : Mais c'est foutrement génial quoi. Tout est quasi-parfait (Un pont pour mieux calmer les tensions avant de repartir de plus belle)

Eline Noelia – Ecstasy : Les couplets tiennent la route mais les sonorités du refrain + le 1er drop font trop brouillon a mes oreilles et cela ne se démarque pas du reste

Lily Lowe – Bad baby : Pas aussi épique que Jorn malheureusement.

Steffen Jakobsen – With me tonight : Dans le genre country c'est bon intrinsèquement, cela fait son job rien de plus a part que ca me donne l'impression de mater un bon Walker texas Ranger a l'époque

Farida – Dangerous : Pas convaincu par cette ballade

Daniel Lukas – Kvelertak : Pas mal mais y a mieux

Mari Bolla – Your loss : Très bons refrains, couplets pas ouf malgré le rap qui apporte un cachet.

Oda Gondrosen – Hammer of Thor : Influences vikings + progression intéressante avec une accélération du tempo vers la fin. J'accroche assez a cette proposition qui méritait une fin en apothéose qui montre que la règle des 3 minutes peut etre désavantageuse parfois.

Sturla – Skar i hjertet : Pas extraordinaire mais ca passe.

VILDE – Titans : Cela plaira naturellement aux eurofans puisque c'est efficace dans le genre malgré un petit manque d'originalité puisque la mélodie me fait penser a Bulletproof de Dotter ou Skyward de Davina (Antho sera content)

Alexandra Joner – Hasta la vista : Bonne chanson latino et je préfère la même chanson par Hurricane.

Maria mohn – Fly : Ca promet d'etre énorme en live vu l'intensité nordique a la Rasmussen

Kim Wigaard – La melodia : Le refrain aurait pu être plus marquant mais c'est une réussite avec quelques mots d'Italien dedans

Sofie Fjellvang – Made of glass : C'est propre, bien foutu et moins ma came perso.

Christian Ingebrigsten – Wonder of the world : Jolie ballade mais risque de se faire bouffer

Anna-Lisa Kumoji – Queen bees : Bon point sur le pont qui fait ralentir le tempo avant de reprendre de plus belle et l'ensemble me plait bien.

NorthKid – Someone : Belle ballade

Subwoolfer – Give that wolf a banana : En terme d'EDM, j'aime beaucoup un peu moins efficace par rapport a Blasemafian et Pony X mais j'attends de voir le live s'ils confirment l'essai.

Elsie Bay – Death of us : Effectivement, ca ressemble sur le papier au style Victoria/Billie Ellish et je préfére Elsie que les essais bulgares. Ca me fait penser a Lovely en soi (Transylvanie 2018)

Bilan : Bon niveau de la part du MGP. Un effort de diversification des musiques et surtout a part We still here, aucun ratage. Par contre, je sais pas lequel des 21 sons serait apte a faire un bon classement en mai mais nous verrons.

 

Et voici mon top : 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une idée personnalisée d'E2/VR

Si nous analysions les favoris de 3 ex-participants pour 2022 ?

L'histoire de la relation entre France TV et l'Eurovision