Critique d'album : Bilal Hassani - Théoreme

Fraîchement sorti, cet opus voit l'évolution du petit de l'Eurovision qui fait son petit bonhomme de chemin, entre la promo qui va suivre et être juré de Danse avec les stars, son emploi du temps est bien chargé.

Après l'album bâclé Kingdom pour surfer sur la vague de Tel-Aviv et une amélioration notable de Contre Soirée paru en 2020, que vaut cette nouvelle galette ? L'occasion pour moi d'écouter tout ca :

Il ou elle : Si l'on fait abstraction des effets de vocodeurs qui va être omniprésent sur le long de l'album, ca donne le ton qui se veut plus éléctro signifant être censé taillé pour les dancefloors.

Tout est ok : Prod propre, mélodie sympa mais encore le traitement de la voix trop fort qui vient un peu gâcher le produit fini. Ca fait son taf mais pas un tube potentiel

Amen moi : Non, je passe mon tour tellement c'est répétitif et on tient un premier semi-ratage

Marathon : Bonne influence jeu vidéo avec l'ambiance 8-bit et la chanson fait son boulot correctement

Transfert trotinette : Je sais que ca aura son public y compris pour l'émission Drag Race France qui a cartonné sur les réseaux sociaux mais bon je suis pas la cible alors qu'il y a rien de mauvais intrinséquement.

Quelle heure est-il ? : A part une petite ligne de basse a la fin, j'apprécie le fait de chanter quasi acapella ce qui est nouveau chez lui. Encore une fois c'est le vocoder qui gâche mon appréciation mais a un moment j'y fais plus attention. Après avoir vu une interview, ca fait référence a un viol qu'il a vécu en 2019 et ca se ressent dans les paroles et dans l'univers plus sombre que d'habitude.

La fête : Moins festif que celui d'Amir en 2020, le drop est vraiment réussi y compris au niveau de l'ambiance. Sauf la fin avec le changement de tempo qui vient de manière random et dispensable

De la hauteur : J'ai rien a dire dessus, ce qui est la définition d'un filler remplissant l'album mais on oublie le titre vite fait bien fait

Millionaire : Un peu surpris de le voir s'aventurer dans le rap dans cette chanson et pourtant il se débrouille bien dans ce style la. Du coup ca sort du lot et on valide l'essai sauf les paroles ou ca sent que c'est lui qui les a écrites mais bon.

Intersidérale : Pas si mal dans l'absolu mais ca manque quand même de l'originalité pour que ca soit plus remarquable par contre pour terminer l'album sur une note un peu plus joyeuse y a rien de mieux.

Bilan : c'est un bon album, un peu moins bon que le précédent mais qui saura trouver son public avec la promo, ceux qui l'aiment beaucoup et qui sont plus réceptifs au délire plus éléctronique. Le gros point noir a titre personnel c'est le vocoder qui est trop présent mais c'est adapté au style donc je vais pas lui en vouloir. 

Si vous voulez l'écouter

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Si nous analysions les favoris de 3 ex-participants pour 2022 ?

Une idée personnalisée d'E2/VR

L'histoire de la relation entre France TV et l'Eurovision