Melodifestivalen 2022 : Comme un air de déja vu

Le Melodifestivalen est l'une des sélections les plus populaires de la communauté eurofan. Beaucoup de chansons efficaces pour de très bons résultats avec quelques victoires a la clé qui ont marqué les esprits comme 2012 2015 et 1974 ayant fait le tour du monde dans les médias. Les membres de la SVT ne rigolent pas.

Pourtant, la suède n'est pas intouchable puisque le pays a connu une élimination en demi en 2010. Ce qui avait fait la une de tous les journaux pour les plus grands friands d'eurovision.

Cette année, Christer Bjorkman n'est plus producteur de cette émission poste qu'il a occupé depuis 2002 autant dire que ca date.

Perso, je suis pas un gros client de cette NF puisque la plupart des propositions se ressemble et manquent un peu d'âme pour mieux se démarquer et cela se ressent aux votes du public depuis 2017 (Et Benjamin Ingrosso avait fait les frais en 2018 avec ses 21 petits points) alors que le jury répond toujours présent pour lui assurer un top 5 d'office.

A t-on un top 10 potentiel en Suède après la 14ème place de Tusse ? Jetons-y un coup d'oeil :

Cornelia Jakobs – Hold me closer : Chanson sympathique et bien produite. Je sais que c'est l'une des favorites mais je pense pas que c'est l'élue pour Turin

Klara Hammastrom – Run to the hills : J'aurais préféré un bon drop qui envoie du pâté afin de rendre la chanson plus efficace bien que c'est quali.

Liamoo – Bluffin : On clubbe bien avec une prestation bien stylée. Il peut viser gros malgré le petit manque d'originalité sur ce titre.

Faith Kakembo – Freedom : Pas trop convaincu par cette proposition qui manque d'un moment marquant pour mieux se démarquer.

Cazzi Opeia – I can't get enough : Elle ressemble plutôt a Sia puisqu'on dirait un peu l'univers de cette dernière avec une prod digne d'Icona pop et les refrains sont assez accrocheurs. Un bon moment mais de voir ca gagner, je pense pas.

Anna Bergendahl – Higher power : Pas fan de cette country-pop déjà entendue alors que le duo Smith and Thell a des mélodies plus pragmatiques dans le genre.

Theoz – Som du vill : Un petit banger réussi en langue natale. Je valide

Anders Bagge – Bigger than the univers : Un poil niais certes mais je serai étonné s'il gagne le ticket pour Turin samedi tellement c'est efficace.

John Lundvik – Anglavakt : En vrai, sa voix est plus adaptée a des ballades qu'a des uptempos je trouve. Cette dernière est réussie bien qu'elle manque un petit truc en plus.

Medina – In i dimman : Le gros souci de cette chanson est qu'elle a les mêmes accords que Bella Ciao de la bande a Gims et c'est ce qui me bloque un peu perso.

Tone Sekelius – My way : Non malheureusement c'est pas suffisant et c'est répétitif.

Robin Bengtsson – Innoncent love : Pas ouf/20 ça fait son taf mais rien d'exceptionnel.

Bilan : Bon niveau mais ça manque quand même de diversité a mes yeux. La plupart de mon top 5 aura les armes nécessaires d'aller en finale et de titiller le top 10 par gros boost jury mais ce sera pas cette année qu'on retournera en Suède.

1) Som du vill
2) Bluffin
3) In i dimman
4) Anglavakt
5) Bigger than the universe
6) Run to the hills
7) Hold me closer
8) I can't get enough
9) Innocent love
10) Freedom
11) Higher Power
12) My way

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une idée personnalisée d'E2/VR

Si nous analysions les favoris de 3 ex-participants pour 2022 ?

L'histoire de la relation entre France TV et l'Eurovision